Quelqu’un a besoin de moi

Que diriez-vous, aujourd’hui, de faire un saut quantique?

Pour les personnes inscrites au programme gratuit Pause-toi, le thème de la 2e semaine était: Comment est-ce que je me sens quand quelqu’un a besoin de moi?

Oui, nous pourrions parler longtemps des différentes façons de comprendre ce sujet, et surtout de comment il nous fait réagir! Pour plusieurs, leur élan premier est de rendre service, d’être là pour l’autre, presque comme un sauveur. Beaucoup de femmes peuvent se reconnaître dans cette attitude. Pour d’autres, c’est le contraire, « je ne veux avoir besoin de personne car je veux que personne ne puisse venir me demander de l’aide…je veux la paix! » Ce thème peut aussi nous ramener au triangle de Karpman, dans la triade victime, bourreau et sauveur.

Pourtant, toutes nos réactions ne parleront que d’une chose: de nous. Car pas de victime, de bourreau ou autre, il n’y a que des programmes, des croyances, des blessures…à mettre à jour.

Alors quelle que soit notre réaction, elle ne parle que de nous.

Et oui, on l’a déjà dit, notre pièce de théâtre nous montre notre système de croyances, elle est la réalité, la nôtre, celle que l’on se crée. C’est, en quelque sorte, la prison qui nous maintient dans nos croyances, nos schèmes de pensée. Dans ce sens: et si la réaction que j’ai lorsque quelqu’un a besoin de moi était le reflet de ma réaction lorsque j’ai besoin de moi-même?

Tout un changement de regard, n’est ce pas?!

Tout est intérieur, le monde est une construction, de notre propre cru, à l’extérieur de nous. On vit dans cette pièce de théâtre et le meilleur moyen de s’en libérer est de conscientiser que nous faisons partie de cet hologramme, de cette création. Nous en sommes l’acteur ET le metteur en scène. En ce sens, l’autre, c’est nous. Il n’y a pas de séparation, nous sommes notre propre réponse. Il n’y a aucune forme de pouvoir qui soit à l’extérieur de nous. C’est donc en œuvrant en nous que l’on va libérer l’autre (parce que l’on va se libérer soi).

Tout ce que l’on croit, ce à quoi on adhère comme étant Vérité, nous enferme. Dans le film, Le choc des Titans, Zeus explique aux autres dieux « Nous perdrons notre immortalité le jour où les gens cesseront de nous prier. » C’est exactement ça: nous ne sommes pas ces êtres petits qui ont besoin de prier plus grand qu’eux pour s’en sortir, non!

Et si, les anges, les dieux, les archanges, etc. étaient notre propre construction? Ou encore des extensions de nous, dans d’autres réalités? Avons-nous oublié que nous sommes de grands et puissants créateurs? Nous avons, en quelque sorte, sorti de nous cette dimension qui est la nôtre, pour la prier. Comme l’a si bien dit ma mère pendant le Live: « L’ange que je prie et qui me répond, c’est en fait moi-même ». Oui, maman, c’est exactement ça !

Et oui, il n’y a, à mon sens, pas d’autre mission que nous-même. Alors, allons-y, plongeons à l’intérieur de nous pour nous y connecter, venons nous habiter, remplissons-nous de nous.

Tout est tellement plus simple que ce que l’on croit! Nos croyances nous éloignent de nous, or, nous sommes complets en soi. Notre vérité ne serait-elle pas celle-ci: Nous sommes complets en soi et nous n’avons qu’à nous en souvenir ?!

Alors, voici ce que je vous propose comme exercice.

Que se passe -t-il en vous, dans votre corps, votre ressenti, lorsque vous vous dites:

- Je suis un puissant créateur
- Je me remplis de moi-même
- Et je me mets en lien avec moi-même
- Et je prends soin de moi
- Et je m’aime moi

Qu’est-ce que cela vous fait spontanément en dedans de vous dire cela? Notre corps ne ment pas, il est notre grand guide, quand il frissonne, quand il vibre plus fort, quand il émet une émotion, il nous dit que, oui, on touche à quelque chose d’authentique. Tout est énergie, fréquence, vibration, et tout circule. Le moins nous avons de croyances, le plus nous vibrons fort.

Nous sommes de puissants créateurs? Oui, alors usons de cette force pour nous élever chacun, pour sortir de notre pièce de théâtre limitante... une chance, quelqu’un a besoin de nous, et c’est nous-mêmes !

En terminant, si ce n'est pas encore fait, ne manquez pas de vous inscrire à Pause-toi. C’est gratuit!

Cliquez ICI pour vous inscrire GRATUITEMENT à Pause-toi


À bientôt!

Louisane

13 commentaires

  • Chantal
    19 mars 2019 Répondre

    Tres interessant

  • Francine
    19 mars 2019 Répondre

    Je suis de plus en plus cette route... de prendre soin de moi, de me choisir, de me respecter davantage et j'aime beaucoup cela...ça m'apporte plus de paix, plus de sérénité !
    Merci pour *Pause-toi *, je fais de belles prises de conscience. ..

  • Jean
    19 mars 2019 Répondre

    Concordance! Ouffff... Au moment même où je reçois ces lignes, je viens tout juste d’écrire à quelqu’un qui m’est cher... , que j’ai besoin de moi. Besoin de me fier à ce Grand moi qui aujourd’hui cherche à s’apaiser, à se bercer. Ce besoin essentiel de reprendre le pouvoir en ne passant que par moi. Donner du repos a cet ego qui a trop pris de place. Prendre le temps et l’espace voulu pour créer et me redonner ce pouvoir.

  • Diane Pilotte
    19 mars 2019 Répondre

    Bonjour Louisane,
    J'ai ressente de grand frisson intérieur en prononçant ces phrases,
    Merci pour ces réflexions , partages . tu es un beau cadeau de la vie dans ma vie!
    Que le meilleur soit !
    Diane

  • Lili
    19 mars 2019 Répondre

    Merci
    J'ai adoré le moment lorsque vous vous dites.
    Je suis heureuse et j'adore prendre soins de moi et je réalise que lorsque je n'ai pas eu le temps de prendre soins de moi dans la journée, je ne me sens pas très disponible pour les autres alors je fais en sorte de me retrouver afin d'être plus agréable et joyeuse. Encore merci

  • Joanne Dorion
    19 mars 2019 Répondre

    WOW !

  • Janick hubert
    19 mars 2019 Répondre

    Woww sa fait encore réfléchi ❤❤

  • Claire Archambault
    19 mars 2019 Répondre

    Merci Louisane,
    Quel beau rappel! Je m'y applique de jour en jour.
    Ce n'est pas facile car nous sommes tellement programmés...

  • Elaine Daveluy
    19 mars 2019 Répondre

    Oh my god!!! Ce que tu nous livres, je le sens de plus en plus en moi et j'avais besoin de me le faire encore confirmer. Je n'ai jamais été attirée par les anges et les intermédiaires. Depuis peu, lorsque je m'habite profondément à tous les jours, je découvre des sensations grandioses en moi et je me sens tellement + forte, + grande, + tout. Gratitude Louisane! Gratitude la Vie!

  • Christiane Rancourt
    20 mars 2019 Répondre

    Très intéressant et vrai,
    Il y a beaucoup de pistes de réflexion,
    de choses à méditer et à approfondir
    dans ce que ce texte met en lumière.
    Merci.

  • Chantale Doré
    20 mars 2019 Répondre

    Aujourd'hui pour moi rendre service est comme un état de grâce, le bonheur, la liberté, la joie que cela offre à l'autre est un pur bonheur pour moi...m'explique...grand-mère je suis...hi ! à l'occasion je rendais service à mes filles...(3 filles et 5 petits-enfants) pour rendre services, sauver du gardiennage...etc...aujourd'hui comme je l'ai fait avec ma mère, j'offre un moment de bonheur pour tous...c'est tellement différent...difficile a exprimer quand c'est un ÉTAT intérieur...au collège j'avais dis a un prof...DONNER C'EST RECEVOIR...c'est dans ce sens agréable que je le vie...Merci de cette réflexion...

  • Brigitte
    20 mars 2019 Répondre

    Merci Louisane!
    J'aime beaucoup ton texte.
    Deux phrases me conviennent bien,,je suis un puissant créateur et je prends soin de moi.
    J'aide les autres du mieux que je peux,tout en me respectant.
    Bonne journée! XX Brigitte

  • Marianne-Marilou
    21 mars 2019 Répondre

    Merci de nous réenligner, surtout dans des moments qui sont souvent très appoints. Mais, il y a un petit quelques choses que je saisi moins, même si tout le reste résonne, si j'ai tendance à vouloir sauver l'autre, cela parle de moi, donc que j'aurais besoin d'être sauvée? Merci pour ces précieux enseignements.

Laisser un commentaire